Actualité de votre compagnie

Restez informés

Transavia est-elle le bras armé d’Air France pour éliminer la concurrence ?

829-cover-guerrin-spineta

Air Méditerranée, XL Airways; Europe Airpost répliquent. La réaction ne s’est pas faite attendre après l’annonce optimiste de Lionel Guérin sur l’activité de Transavia cette année. Une communication commune signée Air Méditerranée, XL Airways et Europ Airpost explique pourquoi Transavia peut se targuer d’atteindre l’équilibre en 2011. Mais, prédisent-elles, plus dure sera la chute en 2012…


Air Méditerranée, XL Airways; Europe Airpost répliquent. La réaction ne s’est pas faite attendre après l’annonce optimiste de Lionel Guérin sur l’activité de Transavia cette année. Une communication commune signée Air Méditerranée, XL Airways et Europ Airpost explique pourquoi Transavia peut se targuer d’atteindre l’équilibre en 2011. Mais, prédisent-elles, plus dure sera la chute en 2012…

La compagnie a peut-être fait des propositions très alléchantes aux tour-opérateurs pour remporter des marchés mais c’était aussi une condition sine qua non pour faire fonctionner son modèle hybride, reposant sur le B2B et le B2C et atteindre ainsi une taille critique suffisante.

Les compagnies françaises de loisirs vont mal et, pour elles, c‘est bien à cause de Transavia France.

Après l’annonce, mercredi dernier, d’un exercice 2011 qui pourrait se terminer à l’équilibre, voire légèrement bénéficiaire par Lionel Guérin, le Pdg de la filiale française d’Air France/KLM, la réaction des compagnies concurrentes n’a pas tardé.

Dans un communiqué commun signé Jean-François Dominiak pour Europe Airpost, Laurent Magnin pour XL Airways et Antoine Ferretti pour Air Méditerranée, ces trois patrons s’empressent de faire remarquer que l’exercice fiscal de Transavia aligné sur celui de sa maison mère ne comportera que neuf mois.

Il court d’avril à décembre – autrement dit la période la plus porteuse en terme de trafic de loisir. Ce qui explique la relative bonne performance espérée.

Et prévoient-ils déjà, l’année 2012 avec la période creuse du premier trimestre ne pourra être que d’autant plus négative.

Cette nouvelle réaction critique envers Transavia France arrive après un départ brutal des trois transporteurs de la FNAM, fédération justement présidée par Lionel Guérin et une série de déclarations vindicatives vis à vis de celle qui est venue marcher sur leurs plates-bandes.

Alors, Transavia est-elle vraiment la danseuse très coûteuse d’Air France lancée pour tuer la concurrence française comme les concurrentes l’ont déjà laissé entendre par le passé ?

La Cie a lentement mais sûrement amélioré ses bilans
Une chose est sûre : la compagnie créée en 2007 a lentement mais sûrement amélioré ses bilans depuis ses 24 millions d’euros de pertes au 31 mars 2008.

Le résultat négatif s’est établit à -16,8 millions au 31 mars 2009 puis à -3 millions au 31 mars 2010. Les transporteurs ont déjà fait remarquer que les résultats au 31 mars 2011 ne sont toujours pas déclarés, ce qui entretient leurs doutes…

La compagnie a peut-être fait des propositions très alléchantes aux tour-opérateurs pour remporter des marchés mais c’était aussi une condition sine qua non pour faire fonctionner son modèle hybride, reposant sur le B2B et le B2C et atteindre ainsi une taille critique suffisante.

Parallèlement, Transavia a adopté un modèle de plus en plus low cost. Après le catering payant à bord, ce sont les bagages qui sont devenus payants en avril dernier…

Dans le même temps, les compagnies de loisirs ont connu une évolution inverse.
Hormis Europe Airpost dont les contrats avec la Poste et Royal Mail pour du transport de fret assurent un volume d’activité pérenne et contribuent à maintenir des exercices positifs (6,5 millions d’euros en 2009, 3,4 millions d’euros en 2010), Air Méditerranée et XL Airways souffrent bien davantage.

Air Méditerranée qui a quasiment stoppé les liaisons vers la région du Sahel, désormais déconseillée aux touristes, a bouclé son premier exercice négatif en 2010 avec une perte de 2,5 millions.

Cas de figure similaire pour XL Airways qui, de 8 millions d’euros de bénéfices en 2008 est passée à 8,3 millions de pertes en 2010.

On n’ose imaginer les résultats 2011 de ces compagnies avec un baril en forte hausse, la baisse de fréquentation des destinations d’Afrique du Nord et la crise économique.

Mais une chose est sûre c’est que les transporteurs français sont toujours aussi déterminés à contrer Transavia, “dans la légalité”.

http://www.tourmag.com/Transavia-est-elle-le-bras-arme-d-Air-France-pour-eliminer-la-concurrence_a48267.html

——————————————————–

Trois compagnies remettent en cause les bénéfices de Transavia

Au lendemain de l’annonce d’une année 2011 certainement bénéficiaire pour la filiale low cost d’Air France – KLM, les patrons d’Air Méditerranée, Europ Airpost et XL Airways signent à nouveau un communiqué commun remettant en cause cette affirmation.

Jean-François Dominiak (Europe Airpost), Laurent Magnin (XL Airways) et Antoine Ferretti (Air Méditerranée) n’aiment pas beaucoup Transavia.com. Ils le font savoir depuis un certain temps, via des communiqués communs où ils accusent la filiale à bas coûts d’Air France – KLM de concurrence déloyale et de ne pas publier ses comptes, car elle est déficitaire depuis sa création.

L’annonce par Lionel Guérin patron de Transavia.com France d’une année 2011 certainement « à l’équilibre voire légèrement bénéficiaire » n’a donc pas manqué de les faire réagir. Dans un nouveau communiqué, ils dénoncent un exercice fiscal aligné sur celui de sa maison mère ne comportant que neuf mois, d’avril à décembre : « soit la période comprenant les mois d’été, ceux traditionnellement les plus rentables pour l’activité charter court/moyen courrier, et excluant donc les mois de janvier à mars 2012, période particulièrement critique au plan financier pour les entreprises de ce secteur ».

Transavia.com n’a toujours pas publié ses résultats pour l’exercice se terminant au 31 mars 2010. Et pour l’instant, aucun chiffre n’a été avancé pour les résultats 2011. Si la prédiction de Lionel Guérin se révèle exacte, il s’agira des premiers bénéfices engendrés depuis cinq ans.

source : http://www.air-journal.fr/2011-11-25-trois-compagnies-remettent-en-cause-les-benefices-de-transavia-539881.html

À lire aussi

Amelia

|

Retrouvez les actualités de la section SNPNC-FO Amelia de mai 2024. La lecture complète de...

Air France

La première réunion de discussion s’est tenue ce jour, vendredi 17 mai. Pour rappel, seules...

SNPNC

SNPNC

Ce vendredi 17 mai est la journée internationale de lutte contre l’homophobie, la transphobie et...

Air France

|

Le temps alterné “retraite” est un aménagement du temps de travail accordé par l’employeur. Il...

Air France

|

Voici la check-list SNPNC de Mai 24. Retrouvez ici toutes les infos issues des réunions...

Air Austral

|

Chers collègues, nous pouvons enfin mettre un point final à cette saga qui dure depuis...

Air Austral

|

Chers collègues, hier s’est tenu un rendez-vous crucial dans les négociations sur un Accord de...

Vueling

Chers / Chères PNC, vous avez récemment reçu un mail de Vueling, destiné à vous...

Vueling

Le SNPNC-FO maintient son préavis à l’heure actuelle pour les journées des 8 au 12...

Air Austral

|

Nous avons affaire à une réelle pièce de théâtre, une dramaturgie mise en scène par...