Actualité de votre compagnie

Restez informés

Transavia renoue avec la croissance

23-cover-croissance

Après une année de stabilisation, Transavia France a décidé de renouer avec la croissance. Le Président de la compagnie française, Lionel Guérin, a présenté son programme pour l’été 2010 le 18 mars. L’activité va augmenter de 30% et va considérablement se diversifier, notamment avec le lancement des premiers vols au départ de province et de la première liaison domestique au Portugal.

Après une année de stabilisation, Transavia France a décidé de renouer avec la croissance. Le Président de la compagnie française, Lionel Guérin, a présenté son programme pour l’été 2010 le 18 mars. L’activité va augmenter de 30% et va considérablement se diversifier, notamment avec le lancement des premiers vols au départ de province et de la première liaison domestique au Portugal.

Le programme de vols de Transavia va pouvoir s’étoffer avec l’arrivée de deux Boeing 737-800 supplémentaires. Alors que le nombre d’appareils était resté stable en 2008 et 2009 à sept monocouloirs, il passera à neuf cet été. Le huitième appareil, réceptionné en 2009, avait été loué à Transavia Hollande pour ses opérations au départ de Schiphol. Il réintègre à présent la flotte française de façon permanente et sera basé à Nantes. Le neuvième B737-800 sera acquis auprès de Transavia Hollande, conservera son immatriculation néerlandaise et volera durant six mois pour la compagnie française, d’avril à septembre.

Le réseau prend de l’ampleur
Grâce à ces nouvelles capacités, le nombre de destinations va passer de seize l’été dernier et dix-sept cet hiver à vingt-six cet été. Parmi les nouveautés se trouvent Izmir (Turquie), Fès (Maroc), Ibiza et Reykjavik (Islande). Plusieurs destinations, comme Marrakech, vont également voir leurs fréquences augmenter. Mais les plus grandes modifications sont ailleurs.

L’entrée en vigueur du programme été va en effet marquer le début des opérations de Transavia France au départ de province, depuis Nantes et Lyon. Sept destinations seront desservies depuis la base de Loire-Atlantique et trois depuis la capitale du Rhône.

L’introduction de Funchal inaugure également les premières opérations domestiques de la compagnie. La desserte de Madère se fera en effet dans la continuité de celle de Porto, deux fois par semaine au départ de Paris et autant au départ de Nantes. L’absence de low-cost domestique au Portugal a permis à Transavia de voir ses ventes sur la ligne Porto – Funchal démarrer assez rapidement. La compagnie française n’a cependant pas de projet identique dans un autre pays.

Enfin, Transavia a renoncé à lancer une rotation vers Tanger, contrairement à ce qu’elle avait précédemment annoncé, en raison de ventes trop faibles. Les fréquences ainsi libérées ont été attribuées à Séville.

Perspectives 2010 : une saison sans « Mimosa »
Au cours de la conférence, Lionel Guérin est revenu sur le projet Mimosa. Air France avait momentanément envisagé de restructurer son réseau domestique en faisant ouvrir une base à Nice à Transavia et en lui transférant une partie de ses liaisons loisirs. Le projet a finalement été abandonné. Selon le Président de Transavia, la croissance de l’activité va être suffisamment importante cette année et l’objectif est d’être à l’équilibre : la compagnie n’a donc « pas [voulu] prendre de risque inconsidéré » et a refusé. S’il avait été réalisé, les pilotes du groupe Air France auraient été embauchés en priorité s’ils avaient préalablement démissionné.

Lionel Guérin a également esquissé le bilan annuel de la compagnie, en se basant sur les onze premiers mois de l’année fiscale 2009-2010 (qui sera clôturée le 31 mars). A flotte stable, la compagnie a réalisé 2% de vols supplémentaires par rapport à la même période en 2008-2009 et transporté 11% de passagers en plus. Les appareils ont donc été mieux utilisés et mieux remplis. Toutefois, avec la crise et la concurrence, la recette unitaire a diminué par rapport à 2007.

A la fin du mois de février 2009, les pertes de Transavia atteignaient les 13 millions d’euros. Malgré la situation dans le secteur cette année, la compagnie française a réussi à réduire ses pertes. Elles ne sont plus que de 600 000 euros fin février 2010. Lionel Guérin a précisé que le bilan annuel serait négatif, le mois de mars étant traditionnellement faible. En revanche, les ventes 2010 ont bien démarré et permettent à Lionel Guérin d’être optimiste : sauf événement exceptionnel, Transavia devrait être à l’équilibre, voire enregistrer des bénéfices.

publié le 18/03/2010 Aérocontact

À lire aussi

Air France

|

Pour préparer au mieux la Rentrée scolaire 2024 de vos enfants, vos élus au Bureau...

Air France

|

Grâce à la gestion saine du Bureau du CSE Lignes, vos élus ont pu décider...

Air France

|

Monsieur le Président, Au nom des PNC que nous représentons, L’Intersyndicale UNSA/SNPNC interpelle la Direction...

Air France

|

Les jours et les plages d’ouverture de l’Escale CSE Lignes Roissy changent. Pour vous permettre...

Air Austral

|

Nous venons de recevoir aujourd’hui l’Accord de Performance Collective signé par l’ensemble des Organisations Syndicales...

Amelia

|

Retrouvez les actualités de la section SNPNC-FO Amelia de mai 2024. La lecture complète de...

Air France

La première réunion de discussion s’est tenue ce jour, vendredi 17 mai. Pour rappel, seules...

SNPNC

SNPNC

Ce vendredi 17 mai est la journée internationale de lutte contre l’homophobie, la transphobie et...

Air France

|

Le temps alterné “retraite” est un aménagement du temps de travail accordé par l’employeur. Il...

Air France

|

Voici la check-list SNPNC de Mai 24. Retrouvez ici toutes les infos issues des réunions...