Actualité de votre compagnie

Restez informés

-1 PNC sur 8 destinations long-courrier

2791-cover-large-1pncsur8destinations

Séoul, Toronto, Vancouver, Canton, Osaka, Détroit, Le Caire, Montréal : Nouveau service dégradé en classe affaire et nouvelle baisse des compositions équipage.

 

 

 

L'Entreprise dévoile sa « stratégie commerciale » pour les années à venir avec une étonnante descente en gamme sur le réseau long-courrier : NOM DE CODE  C (produit COI).

AF utilise le produit C comme « cheval de troie » pour réduire les compos-peq.

Après Téhéran au printemps dernier, 8 autres destinations historiques, délivreront un produit COI à la place d’un produit Business international, objectif de la Direction : Imposer une nouvelle baisse des compositions d’équipage.

EXIT LE PNC GALLEY ! Le travail à 2 PNC en business devient la norme

LE MANQUE D'UN PNC EN C PAR UN PNC VENANT D'UNE AUTRE CABINE POUR « FAIRE PASSER LE SERVICE » NE DOIT PAS ÊTRE COMPENSÉ PAR NOTRE BONNE VOLONTÉ HABITUELLE

            AMÉNAGEZ les méthodes et les produits si ceux-ci sont irréalisables.

            N’OFFREZ PAS les spécificités ASIE qui ne font pas partie du produit C.

            NE COMPENSEZ PAS le PNC en moins en cabine Business.

C’EST AINSI QUE NOUS POURRONS FAIRE REVENIR LA COMPAGNIE SUR SES CHOIX. NOUS COMPTONS SUR VOUS !!!

La Présidence  de Juniac était centrée sur la montée en gamme de nos produits et services. Réduire les coûts pour financer cette revalorisation du produit étant présenté, entre autres, comme la solution pour faire face aux compagnies du Golfe et asiatiques.

Trois années ont passé, 20% d’efforts ont été consentis. Modifications des cabines J et nouvelles offres de restauration, les PNC ont rempli leur contrat. Best, relation attentionnée….Customer first ! Tout y est passé !

Après des années de benchmarks coûteux et autres enquêtes concluant que la montée en gamme est indispensable pour rejoindre le podium des « Majors », les mêmes éminences grises du marketing conseillent désormais à nos nouveaux dirigeants de faire machine arrière.

Actuellement, la classe affaire internationale tout comme la classe affaire pour les DOM sont présentées sous une marque unique dite: "Affaire". Mais ce sont bien deux gammes de produits distincts qui nécessitent à bord deux ratios PNC différents.

La classe J, possède le ratio PNC*/ passager le plus bas (1 PNC pour 1 à 14 passagers, 2 pour 14 à 27, 3 pour 28 à 42 etc…)

Le produit classe affaire C DOM (historiquement dédié au réseau Caraïbes), est caractérisé par un ratio PNC*/ passagers plus élevé (1 PNC pour 1 à 18 passagers, 2 pour 19 à 36, 3 pour 37 à 54 etc….) et un standard de service inférieur au produit J. C’est du fait de cette particularité qu’un ratio PNC/PAX différent avait été négocié. Il a été conçu sur mesure pour être initialement délivré sur les B777W 14 J et très exceptionnellement sur d’autres appareils. Toute autre version utilisée avec ce produit C montre des limites techniques et s’avère ergonomiquement inadaptée pour les PNC. C’est par ailleurs une aberration commerciale de proposer ce type de service à une clientèle affaire internationale de plus en plus exigeante.

Un nombre de PNC toujours inférieur aux cabines internationales a pour résultat une équation sans équivoque :

Qualité et standard de service C DOM < Qualité et standard de service J international = baisse satisfaction clients

La destination Le Caire est actuellement exploitée avec un A 340 version 30J/21W/224Y à 10 dont 3 PNC en cabine business avec un produit J.

Demain celle-ci sera desservie avec un B787-9 avec une version 30C/21W/225Y à 9 PNC : Avion neuf, sièges Best et 2 PNC en cabine Affaires pour un produit C iso 3 avec un produit J !!!

Séoul exploitée avec un B777 en version de base 28J/24W/260 Y à 11 PNC bascule à 10 PNC dans une version 28C/24W/260Y

On comprend alors aisément que la recherche de rentabilité se fait donc bien ici sur le dos du PNC, en rognant en plus sur la qualité de service.

 

Alors PNC, NE CULPABILISEZ PAS et ne tentez pas de dissimuler la réalité à nos clients ! Nous en avons plus qu’assez de nous plier en quatre pour faire passer des services.

Les délégués de l’Intersyndicale PNC, opposés à ce projet incohérent, ont déjà mis en garde la Direction, il n'est pas question dans six mois de venir pleurer sur une baisse de la satisfaction client en classe affaire C pour exiger ensuite une revalorisation du service sur le dos des PNC qui n'en peuvent déjà plus.

Ne cherchez plus à pallier les choix de la Compagnie ni à faire le grand écart, personne ne vous remerciera, vous l'avez désormais bien compris.
Pire, en faisant cela, vous validez ces services et acceptez finalement cette nouvelle baisse des compositions d’équipage.

L’ Intersyndicale UNSA/SNPNC est contre ce projet incohérent … de plus.

À lire aussi

Air France

Les résultats viennent de tomber, le groupe Air France dégage un bénéfice net supérieur à...

Air Austral

|

Suite au Conseil de Surveillance du 31 janvier dernier, suivi d’un CSE extraordinaire le 5...

Frenchbee

|

L’année 2024 semble marquer une nouvelle ère pour FBU qui a fait son premier mois...

Air France

Ce 23 février, s’est tenue la 1ère réunion sur le partage de la valeur. Seuls...

Air France

|

Compte rendu du Comité hébergement Long Courrier du mois de février 2024. La lecture complète...

Air France

|

Compte rendu du Comité hébergement MC-CC du mois de février 2024. La lecture complète de...

Air France

Nous avons adressé ce 16 février un courrier à M. Eric Caron Directeur Général Adjoint...

Air France

L’accord NAO a été valablement ratifié. Il s’agit d’un accord « en central », c’est-à-dire...

Air France

|

A la demande du SNPNC un atelier "gestion paie" a été organisé avec l’ensemble des...

Air Austral

|

Il y a des habitudes qui ont la peau dure ! C’est par voie de...