Actualité de votre compagnie

Restez informés

Alitalia: rien n’est exclu, pas même une fusion avec Air France

405-cover-alitalia_logo

Le président d'Alitalia a indiqué mercredi qu'il ne pouvait rien exclure pour l'avenir de la compagnie alors qu'il était interrogé sur l'éventualité d'une fusion avec Air France-KLM, premier actionnaire de la compagnie aérienne italienne.

"Dans la vie, rien n'est jamais exclu", a déclaré Roberto Colaninno, cité par les agences italiennes, en réponse à une question sur une éventuelle fusion avec Air France-KLM dans l'avenir.

Le président d'Alitalia a indiqué mercredi qu'il ne pouvait rien exclure pour l'avenir de la compagnie alors qu'il était interrogé sur l'éventualité d'une fusion avec Air France-KLM, premier actionnaire de la compagnie aérienne italienne.

"Dans la vie, rien n'est jamais exclu", a déclaré Roberto Colaninno, cité par les agences italiennes, en réponse à une question sur une éventuelle fusion avec Air France-KLM dans l'avenir.

Alitalia a été reprise début 2009 par une alliance de grands patrons italiens alors qu'elle était au bord de la faillite et s'est alliée avec Air France-KLM qui a pris une part de 25% de son capital, devenant son premier actionnaire.

La question d'une fusion ou d'un rachat de la compagnie par le groupe franco-néerlandais dans l'avenir est récurrente en Italie même si les actionnaires italiens n'auront le droit de céder leurs titres à des étrangers qu'à partir de 2013.

Le directeur général d'Alitalia, Rocco Sabelli, s'était déclaré personnellement favorable à une fusion dans un livre sorti au début du mois. "Mon opinion personnelle, que je transformerai en une recommandation pour les actionnaires est de construire une fusion entre les deux compagnies", avait-il dit dans ce livre.

Avant de préciser, dès que la publication des premiers extraits de cet ouvrage, que le sujet n'était "pas d'actualité" et que ce qui comptait réellement était la "collaboration industrielle" avec Air France-KLM.

M. Colaninno s'était alors empressé de souligner de son côté que les actionnaires n'étaient de toute façon pas favorables à une fusion. "Cela peut être une opinion de Sabelli. Elle n'est pas partagée par les actionnaires", avait-il déclaré.

Alitalia a vu son bénéfice net s'envoler au troisième trimestre à 39 millions d'euros, contre environ un million un an plus tôt, et le groupe prévoit par conséquent de dépasser son objectif d'une division par deux de sa perte en 2010, avait-il annoncé fin octobre.

Source : AFP – 24 novembre 2010


Alitalia : perte nette de 164  M€ – objectifs confirmés

La compagnie aérienne italienne Alitalia a annoncé vendredi une division de sa perte nette par deux au premier semestre à 164 millions d'euros contre 324 millions un an plus tôt et a confirmé son objectif d'atteindre l'équilibre sur le plan opérationnel en 2011. Alitalia a également fortement réduit sa perte opérationnelle à 129 millions d'euros contre 273 millions d'euros au premier semestre 2009, a-t-elle indiqué dans un communiqué.

Son chiffre d'affaires a progressé de 13% à 1,48 milliard d'euros tandis que le nombre de passagers a augmenté de 3% à 10,6 millions, en particulier grâce à la hausse de leur nombre sur les vols internationaux (+7,6%) et intercontinentaux (+22,9%).Le groupe s'est félicité de cette division par deux de sa perte nette, accomplie malgré l'impact négatif de l'augmentation des prix du carburant et du nuage de cendres islandais.Ces résultats "sont en ligne avec les objectifs économiques et opérationnels et permettent, étant donné également l'évolution positive du mois de juillet, de confirmer l'objectif d'équilibre opérationnel en 2011", a souligné Alitalia. La compagnie a par ailleurs indiqué qu'elle avait amélioré le taux de ponctualité de ses avions à 82,5% contre 71,6% un an plus tôt. Le taux de remplissage des avions est, lui, passé à 68% contre 58,7% un an plus tôt.

Alitalia, qui était au bord de la faillite, a été reprise par une alliance de grands patrons italiens et fusionnée avec Air One, la deuxième compagnie de la péninsule. La compagnie a démarré son activité sous sa nouvelle forme le 13 janvier 2009, au lendemain de l'annonce de son alliance avec Air France-KLM qui a pris une part de 25% de son capital. Début juillet, Alitalia a annoncé son entrée dans la coentreprise formée par Air France-KLM et la compagnie américaine Delta Air Lines afin de partager coûts et recettes sur les vols transatlantiques, ce qui lui permettra de se renforcer sur ce marché stratégique.

Source : Romandie.com – 30 juillet 2010


Alitalia rejoint la joint venture Air France-KLM Delta

Cette coentreprise, qui regroupe déjà Air France-KLM et Delta, permet à ses membres de partager les coûts et les recettes sur les vols transatlantiques, un marché de 62 millions de passagers. L'entrée d'Alitalia dans la joint-venture Air France-KLM/Delta a été officialisée lundi 5 juillet 2010 à Rome au cours d'une cérémonie officielle à laquelle ont assisté les présidents des quatre compagnies aériennes. En créant une société commune, qui ne dispose pas de nom commercial, Air France-KLM, puis Delta Airlines et maintenant Alitalia profitent de l'immunité anti-trust accordée par les autorités américaines pour partager les recettes et les coûts des vols reliant l'Amérique du Nord à l'Europe ainsi qu'à Tahiti, et enfin Amsterdam à l'Inde. Soit un réseau qui leur assure 10 milliards de dollars de chiffre d'affaires cumulé. Alitalia apporte ses 20 vols transatlantiques et permet à cette joint-venture d'atteindre 250 vols quotidiens entre les deux continents. En tout, 55 000 sièges vers environ 500 destinations sont proposés. Les gains sont à chercher dans l'optimisation des connexions de leur réseau en s'appuyant sur les 9 hubs existants. Des synergies commerciales, informatiques et dans les infrastructures aéroportuaires sont attendues. Une équipe de 60 personnes, détachées par les compagnies membres, gèrent en commun le « revenue management » de ces vols transatlantiques. Air France-KLM indiquait dans un document financier que cette joint-venture devait générer 50 M€ par an pour la compagnie. En intégrant Alitalia dans ce cercle premium de l'alliance Skyteam, Air France-KLM et Delta Airlines comptent profiter du marché italien et de 4,7 millions de passagers par an vers l'Amérique du Nord.

Source : L'Echo touristique – 06 juillet 2010


Air France / Alitalia: des "couacs" dans l'alliance Skyteam

Fêtant ses 10 ans, l'alliance Skyteam met en avant "la même qualité d'accueil et de service, qu'elle que soit la compagnie empruntée". Une déclaration d'intention qui supporte mal la dure réalité quand un voyageur "haute contribution" en partance pour l'Italie se voit refuser l'entrée du salon d'Air France de Paris CDG au motif qu'il est sur un "quota Alitalia", alors que son collègue, détenteur d'un billet de la même classe (et payé moins cher), peut y accéder. Lequel, lors du vol retour en Italie, est en revanche interdit d'accès au salon Alitalia/Skyteam. Avec, en pénalité, une arrivée au terminal 2D alors que son véhicule est au parking du terminal 2F d'où était parti le vol aller.
 
Source : Air & Cosmos – n° 2222 – 11 juin 2010

Alitalia n'est pas à vendre

Les Echos sont revenus sur les récents échanges aigres-doux entre Air France – KLM et Alitalia. Le quotidien financier cite Rocco Sabelli, le directeur général de la compagnie aérienne italienne : « Alitalia n'est pas à vendre ! » a déclaré ce dernier vendredi, dans une interview au quotidien économique « Il Sole 24Ore ».

Deux jours auparavant, lors de l'assemblée générale d'Air France – KLM, Philippe Calavia, le directeur financier de la compagnie franco-néerlandaise rappelait : "un jour, peut-être, la question se posera d'augmenter notre participation dans Alitalia et d'intégrer la compagnie dans notre groupe".

Air France-KLM est entré au capital d'Alitalia début 2009, à hauteur de 25%, et pourra théoriquement accroître cette participation dans trois ans.

Source : Tradingsat.com – 25 mai 2010


Alitalia dresse le bilan de sa première année

Alitalia conclue son année conformément à ses attentes. La compagnie italienne a publié le bilan de sa première année complète d’activité. Si la perte nette s’élève à 326 millions, les résultats ne présentent pas de surprise et Alitalia maintient l’objectif de 2011 pour redevenir rentable.

Le chiffre d’affaires pour 2009 a atteint 2,921 milliards d’euros. Mais la compagnie a enregistré une perte opérationnelle de 274 millions d’euros, concentrée sur le premier semestre traditionnellement plus faible et durant lequel Alitalia était en phase de démarrage. C’est en effet sur cette période que le coefficient a été le plus bas (59%) et les recettes unitaires les moins élevées. Alitalia a transporté 21,8 millions de passagers.
L’année a été mouvementée pour Alitalia. En tant que première année pleine de la nouvelle compagnie, elle a vu sa relance, l’intégration d’Air One et la réorganisation de toutes les procédures, de la politique commerciale, du réseau… Le tout dans le cadre de la crise économique. Malgré cela, Alitalia a indiqué que sa part de marché sur le réseau domestique avait atteint 53% en janvier 2010, ce qui est davantage qu’Alitalia et Air One en 2008.

La flotte consiste aujourd’hui en 157 appareils. En 2009, la compagnie a reçu neuf Airbus A320 neufs. En 2010, le renouvellement se poursuivra avec l’arrivée de davantage d’A320, ainsi que d’A330. Ceux-ci seront placés à Milan et leur arrivée marquera l’introduction d’une nouvelle cabine, avec une nouvelle classe Magnifica et l’Economy Premium.

Renforcement de la coopération avec Air France KLM
Mais Alitalia n’est pas seule. Avec sa relance, Air France KLM a pris une participation de 25% dans la compagnie et ainsi mis en place des synergies avec la compagnie italienne. Deux joint-ventures « de voisinage » entre l’Italie, la France et les Pays-Bas ont vu le jour et ont permis une optimisation des dessertes et le partage des coûts et des recettes sur les marchés concernés. Air France KLM a également pris en charge la commercialisation de l’espace fret des appareils d’Alitalia et est devenu son agent dans le monde.

Le rapprochement va encore s’intensifier en 2010. Les contrats communs destinés aux agences de voyage et aux entreprises seront proposés dans vingt pays au lieu de onze. Alitalia rejoindra également le programme réservé au PME/PMI, BlueBiz (le programme VoyageuRewards d'Air France sera bientôt rebaptisé).

En ce qui concerne le réseau, Air France compte mettre en place un Hubway entre Paris et Rome, semblable à celui qui existe avec Amsterdam. La desserte de Paris va enfin être renforcée depuis Milan Linate avec dix vols quotidiens au lieu de huit vers Orly et Roissy, auxquels s’ajoutent les quatre vols depuis Malpensa.

Source : Aerocontact – 29 mars 2010


Alitalia : vente aux enchères

Près de 200 tableaux et dessins d'artistes italiens contemporains ont été vendus aux enchères pour aider Alitalia à rembourser ses créanciers. La vente des oeuvres a rapporté 1,2 million d'euros selon ce qu'a déclaré la maison de vente Finarte, jeudi.

Les tableaux, acquis au cours des années 50 et 60,  faisaient partie des avoirs d'Alitalia jusqu'à ce que l'administrateur judiciaire les saisissent et les vendent pour éponger une partie des dettes de l'ancienne entreprise. Selon Georgia Bava de Finarte, les oeuvres vendues étaient exposées dans les agences, les salon VIP et parfois même dans les appareils de la compagnie pour faire la promotion de l'art italien. Depuis la saisie, les oeuvres étaient enfermées dans des entrepôts.

Source : Lesaffaires.com – 10 décembre 2009


Alitalia : AirFrance-KLM finalise son entrée au capital

Le groupe aérien franco-néerlandais Air France-KLM a finalisé mercredi l'acquisition des 25% de la compagnie italienne Alitalia, a-t-il annoncé dans un communiqué.

"Suite à l'annonce d'Air France-KLM du 12 janvier 2009 et à l'approbation par les autorités de la concurrence, le groupe achève l'acquisition des 25% de Alitalia à travers une souscription à une augmentation de capital réservée pour un montant de 323 millions d'euros", a-t-il dit.

"Ce partenariat renforcé et consolidé par cette participation minoritaire lui offre un plus grand accès au marché italien", a-t-il ajouté.

La nouvelle Alitalia est née le 13 janvier dernier, issue de la reprise des activités de transport de passagers d'Alitalia par de grands patrons de la Péninsule et de leur fusion avec Air One, deuxième compagnie d'Italie.

Source : AFP – 25 mars 2009


Air France entre enfin au capital d'Alitalia

Epilogue d'un feuilleton vieux de plus d'un an… Le conseil d'administration d'Alitalia a approuvé lundi l'entrée d'Air France-KLM dans son capital avec une part de 25%. Les salariés de la compagnie italienne s'inquiètent.

Le groupe franco-néerlandais Air France-KLM va prendre 25% du capital d'Alitalia pour un montant de plus de 320 millions d'euros, ce qui en fait son premier actionnaire, ont annoncé les dirigeants de la compagnie aérienne italienne au cours d'une conférence de presse lundi.

"Aujourd'hui, le conseil d'administration a approuvé l'offre d'Air France à l'unanimité", a déclaré le président d'Alitalia, Roberto Colaninno, évoquant "un accord extraordinaire".

La compagnie franco-néerlandaise "achètera 25% du capital de la nouvelle compagnie Alitalia" pour un montant "en numéraire de plus de 320 millions d'euros", a précisé l'administrateur délégué d'Alitalia Rocco Sabelli.

"Nous avons conclu aujourd'hui un processus de sélection (d'un partenaire) qui a duré cinq mois" au cours desquels trois propositions de "Air France-KLM, Lufthansa et British Airways ont été examinées", a-t-il ajouté.

Air France-KLM était "le meilleur partenaire stratégique", celui qui "correspondait le mieux à nos propositions" et qui a démontré "une détermination et une volonté que les autres (compagnies) n'avaient pas", a résumé M. Sabelli.

Selon les dirigeants de la compagnie, cette alliance garantit "l'absolue autonomie de gestion d'Alitalia" par rapport à Air France-KLM, qui disposera de trois sièges au conseil d'administration.

L'accord entre les deux compagnies va en outre entraîner des synergies opérationnelles d'un montant de 720 millions d'euros sur trois ans pour la nouvelle Alitalia.

Les actionnaires italiens de la compagnie n'auront pas le droit de céder leurs titres pendant quatre ans à des investisseurs étrangers, même à Air France-KLM, selon les termes de l'accord.

La cinquième année, ils ne pourront les céder à des non-Italiens que si les autres actionnaires italiens n'ont pas exercé leur droit de préemption et que le conseil d'administration d'Alitalia a donné son feu vert.

Vendredi, le conseil d'administration d'Air France-KLM avait donné son feu vert à cette prise de participation.

Le groupe franco-néerlandais a tissé des liens étroits avec Alitalia depuis le début des années 2000 et détenait déjà 2% de l'ancienne compagnie avant sa mise sous tutelle et sa vente mi-décembre à des grands patrons de la Péninsule.

Il avait négocié le rachat de la compagnie italienne début 2008 avec le gouvernement de centre gauche de Romano Prodi mais avait finalement retiré son offre en avril, face à l'hostilité des syndicats.

Issue de la fusion des activités de transport de passagers d'Alitalia et d'Air One, deuxième compagnie de la Péninsule, la nouvelle Alitalia prendra son envol mardi.

Ce nouveau départ met un terme à un feuilleton-fleuve, marqué par de nombreux rebondissements, depuis le lancement fin 2006, par le gouvernement Prodi, de la privatisation de la compagnie, détenue à 49,9% par l'Etat et en grande difficulté financière.

Sopurce : L'Express.fr – 12 janvier 2009

À lire aussi

Frenchbee

|

L’année 2024 semble marquer une nouvelle ère pour FBU qui a fait son premier mois...

Air France

Ce 23 février, s’est tenue la 1ère réunion sur le partage de la valeur. Seuls...

Air France

|

Compte rendu du Comité hébergement Long Courrier du mois de février 2024. La lecture complète...

Air France

|

Compte rendu du Comité hébergement MC-CC du mois de février 2024. La lecture complète de...

Air France

Nous avons adressé ce 16 février un courrier à M. Eric Caron Directeur Général Adjoint...

Air France

L’accord NAO a été valablement ratifié. Il s’agit d’un accord « en central », c’est-à-dire...

Air France

|

A la demande du SNPNC un atelier "gestion paie" a été organisé avec l’ensemble des...

Air Austral

|

Il y a des habitudes qui ont la peau dure ! C’est par voie de...

Air Austral

|

Malgré une multitude de relances, plusieurs sujets sont toujours en souffrance ou ne s’améliorent pas...

Air France

|

Voici la check-list SNPNC de janvier 24. Retrouvez ici toutes les infos issues des réunions...