Actualité de votre compagnie

Restez informés

easyJet – Bilan négociations sur les salaires –

4256-cover-4135-cover-4122-cover-3322-cover-visuelsnpncnewsezy

BILAN SATISFAISANT

Augmentations négociées

Faisant suite à l’action initiée par le SNPNC depuis juillet dernier pour mettre fin de manière anticipée à l’APC, et, en dépit de nombreuses péripéties, l’accord de performance collective a cessé de produire ses effets au 1er novembre 2022.  Mis en place en pleine crise Covid, cet accord a permis, grâce aux efforts solidaires collectifs de tous les PNC en France, de maintenir la base de TLS ouverte, et de ne pas procéder à des licenciements économiques.  Son arrêt, anticipé d’un an, décroché par le SNPNC, nous a permis d’obtenir des augmentations de salaire pourtant réputées « frozen » pour 2023.  Il aura fallu passer par un processus de résolution de conflit afin d’arriver à une proposition enfin acceptable, et nous ne regrettons pas d’avoir pris cette direction qui a permis d’accéder à beaucoup plus que ce que la direction prétendait pouvoir offrir.

Ainsi, les détails sont les suivants :  Attention ils sont basés sur la moyenne France qui regroupe les 7 bases, et, d’une base à l’autre, le résultat sur les variables change.  Nous mettons en place une calculette pour vous permettre d’estimer ce qui correspond à votre situation personnelle, elle a été envoyée aux adhérents.

  • Augmentations de salaire FA à partir de janvier 2023* :

 

FA à partir d’1 an d’ancienneté (brut)

item

2022

Augmentation %

2023

Différence € vs N-1

Basic salary annuel

22 449 €

+7,5%

24132 €

+1 684 €

Basic salary mensuel

1 870,76 €

+7,5%

2011,07 €

+140,3 €

Moyenne sector pay only (France)

» 6192 €

+3,5%

6 408 €

» +217 €

 

  • Augmentations de salaire CM à partir de janvier 2023* :

CM à partir du 7è mois d’ancienneté CM (brut)

item

2022

Augmentation %

2023

Différence € vs N-1

Basic salary annuel

27 928 €

+7,5%

30 022 €

+2 094 €

Basic salary mensuel

2 327,37 €

+7,5%

2 501,92 €

+174,55 €

Moyenne sector pay only (France)

» 6 924 €

+3,5%

7166 €

»  +242 €

 

Le « Basic Pay » du rang FA « new entrant » est soumis aux fluctuations du SMIC et ne requiert pas d’augmentation.  Elles sont déjà intervenues mécaniquement par 3 fois sur les 12 derniers mois et une nouvelle augmentation interviendra en février 2023.

Le rang « CM prob. » voit son basic passer à 25199,28 euros/an, soit 2099,94 euros/mois

 

Il s’agit donc des augmentations de salaire les plus élevées jamais obtenues depuis la mise en place des contrats français à easyJet. 

*pour les temps alternés, utilisez la calculette adhérents

 

AUGMENTATIONS

Dans le détail, item par item

FA 1an+ ancienneté, brut* arrondis :

item

valeur € 2022

augmentation +7,5% €

augmentation 3,5% €

valeur € 2023

basic mensuel

1870,76

+140,31

 

2011,07

nominal sector

26,38

 

0,92

27,30

short sector

21,10

 

0,73

21,84

medium sector

31,66

 

1,10

32,77

long sector

39,57

 

1,38

40,95

X-long sector

65,95

 

2,30

68,26

ADTY 00h00-03h59

26,38

 

0,92

27,30

ADTY 04h00-06h59

31,66

 

1,10

32,76

ADTY 07h00+

63,32

 

2,21

65,53

maintien (minimum) LVE/j en sus du maintien sur le  basic

71,22

 

2,49

73,71

 

CM hors Prob 6 mois. brut*  arrondis:

item

valeur € 2022

augmentation +7,5% €

augmentation 3,5% €

valeur € 2023

basic mensuel

2327,37

+174,55

 

2501,92

nominal sector

31,38

 

1,09

32,48

short sector

25,1

 

0,87

25,98

medium sector

37,66

 

1,31

38,98

long sector

47,07

 

1,64

48,72

X-long sector

78,45

 

2,74

81,20

ADTY 00h00-03h59

31,38

 

1,09

32,47

ADTY 04h00-06h59

37,66

 

1,31

38,97

ADTY 07h00 – +

75,32

 

2,63

77,95

maintien minimum LVE/j en sus du maintien sur le basic

84,72

 

2,96

87,69

 

Le rang CM prob voit ses primes de secteurs augmenter aussi de 3,5% (soit court 23.16, moyen 34.73, long 43.43, Xlong 72.38 et nominal 28.95).

 

BILAN POSITIF SUR D’AUTRES ASPECTS

Concernant le « lifestyle » (les petits plus)

  • Short Notice change : on garde le 2nd obtenu en mars 2022, soit 2 SNC par année calendaire pour tous, de façon pérenne.
  • Uprankers et vols en CM : Nous récupérons les règles pré-Covid, soit 1 vol CM obligatoire par saison.  (1 tous les 6 mois minimum)

 

BILAN UN PEU POSITIF SUR L’ANCIENNETÉ 

Concernant le « lifestyle » (les petits plus)

  • La reconnaissance de l’ancienneté initiée par le SNPNC avant Covid avait permis l’obtention d’un 36è jour de LEAVE à partir de 15 ans d’ancienneté (jour « granted » lors de la 14è année pour être utilisé sur la 15è année).
  • Dans la poursuite de cette reconnaissance, un palier supplémentaire est ajouté, ainsi à partir de la 20è année, un 37è jour de LEAVE est mis en place, sur le même principe : crédit lors de la 19è année pour utilisation sur le bidding la 20è, dès le prochain bidding.

 

*pour les temps alternés, utilisez la calculette adhérents

 

BILAN POSITIF SUR LE POUVOIR D’ACHAT

Jusqu’à 3000€ de PPV (prime Macron) sur 2023

 

1 prime PPV (prime de partage de la valeur, aussi appelée Primes Macron) sera versée en 2023, en deux étapes (au lieu des 3 initialement prévues) avec des variations suivant la date d’entrée dans la compagnie, et selon le calendrier suivant :

 

FA CM présents avant oct 22

FA présents à partir d’oct 22

Jan. 23

1800 €

350 €

Déc. 23

1200 €

1200 €

 

À savoir que la PPV est en NET sans contribution salariale (pas de charge), il n’y a pas de CSG-RDS et NET d’impôt dans la très grande majorité des situations.  Pour décembre 2023, le bonus de Noël reste gelé à ce stade.  Ce n’est pas plus mal, le bonus de Noël étant, lui de 2 semaines de basic salary, en brut, et non garanti.  À nouveau, concernant les new entrants, le salaire de base, indexé par le smic, a été augmenté 3 fois en moins de 12 mois, il sera encore revu courant 2023 (+1,8% en février 2023). (Temps alterné, le montant de la PPV est identique au full time).  Enfin un PNC présent lors du versement de la première moitié fin janvier 2023, mais qui quitterait easyJet avant décembre 2023, toucherait le solde de sa PPV dans son solde de tout compte.

 

BILAN GLOBAL

Satisfaisant

 

Ces NAO partaient assez mal, avec un APC qui nous bloquait, puisqu’il interdisait toute augmentation de salaire en 2023, pour finalement se terminer sur un quasi-conflit.  Évidemment, tous nos sujets ne sont pas réglés, le 13è mois, la vraie reconnaissance de l’ancienneté, et tous ces irritants qui nous titillent à chaque négociation.  

En revanche, quand on fait le bilan chiffré, en prenant de la distance sur ce que sera 2023, il va sans dire que le bilan reste très positif.  Il est plus parlant ci-dessous, en ne prenant que la moyenne France (7 bases) des sector pay additionnée aux basic et 3 PPV. 

 

Annuel

Augmentation basic

Augmentation variables

-25% de charges

Augmentation NET

PPV jan23

PPV déc23

Total NET

Diff vs N-1

FA

+1684

+217

-475

+1425

1800

1200

+4425

CM

+2094

+242

-584

+1752

1800

1200

+4752

 

On est conscient que cette négociation n’a pas tout réglé, mais il y en aura d’autres, tous les ans, on est conscient aussi que des collègues sont déçus, après il faut relativiser.  Les montants proposés pour 2023 sont conséquents, il s’agit de l’accord le plus généreux obtenu en France, et il n’a rien à envier à ceux des autres pays.

 

En prenant l’exemple de la Suisse qui nous est souvent donné à titre de comparaison, certes leur prime était de 4000 à 4500 CHF selon le grade, mais en brut, pas en NET. Les augmentations en Suisse pour 2023 sont 1% sur le basic et 0,5% sur les variables, et 3% sur le basic et 1% sur les variables pour 2024 (Ils négocient sur deux ans).  Il faut donc regarder le deal dans sa globalité

 

La question du « pourquoi en trois fois cette prime » le plan initial était en effet de trois versements, mais après avoir reçu votre feedback sur les trois paiements, une nouvelle discussion est intervenue avec la direction qui a accepté de faire deux versements au lieu de trois. (à savoir qu’on partait, au départ, d’une proposition de la direction de 500 euros de PPV, là son montant a été multiplié par 6). 

 

Pourquoi ne pas avoir réalisé de sondage ?  Au SNPNC, on considère qu’avec une moyenne de 1500 euros NET d’augmentation pérenne (1901 euros brut FA, et, 2336 brut CM), puis jusqu’à 3000 euros de primes Macron, le deal est bon, raison pour laquelle nous n’avons pas fait de sondage de notre côté.  

 

Dans chaque décision, il y a toujours des collègues déçus, et ils ont été très actifs sur les réseaux pour nous le faire savoir.  Cependant, réaliser un sondage aurait aussi donné le faux espoir aux collègues déçus que le deal puisse être refusé, or il était évident qu’il serait accueilli favorablement.  La preuve en est, nos collègues de l’Unac ont pris le parti de réaliser une enquête, sur une durée très courte, et le résultat obtenu, 79% d’avis favorables, témoigne d’autant plus de la qualité de la proposition globale que de l’inutilité d’un sondage de notre côté à cette occasion.  

 

Être élu-e c’est aussi savoir prendre des décisions, d’autant plus quand on sait qu’elles seront accueillies favorablement par la majorité. Et c’est ce que le SNPNC a fait.

 

 

Souvenons-nous aussi qu’en 2021, on a tous collectivement validé, par vote, un APC qui interdisait toute augmentation de salaire sur trois ans… 2021 2022 et 2023… 

On revient de loin.

 

La calculette du SNPNC

Nous avons envoyé aux adhérents, une calculette dans laquelle vous pourrez insérer vos sector pay, adty, positionnings et basic pour estimer (à activité égale) ce que représentent ces augmentations.  Elle permet aussi à nos collègues en temps alterné de réaliser leurs calculs. (Le tract aurait été trop long si nous avions dû y insérer les différents rythmes de P/T malheureusement).

L’activité de 2021 n’est pas forcément la plus pertinente pour utiliser la calculette, elle a été très basse dans quelques bases et très élevée dans d’autre.  2019 est, selon nous, plus représentative, et la calculette prévoit l’utilisation tant de 2021 ou 2022 que de 2019).  Pour utiliser la calculette il est nécessaire de la télécharger sur un device équipé de excel.

 

Nous n’avons pas souhaité mentionner les billets ZED dans ce qui a été obtenu sur ce bulletin, pour la simple et bonne raison que ce point a fait l’objet d’une réponse vague de la part de la direction qu’on pourrait traduire par « working on it »…

 

Nous n’avons pas souhaité mentionner la possible (ou pas) prime (forfait) de mobilité durable sur ce bulletin, tout simplement parce qu’elle n’est pas confirmée. L’abattement des 30%, que 65% des PNC acceptent, pose un problème sur ce sujet.

 

Les NAO 2024 nous réserveront, on l’espère, peut-être une surprise sur l’ancienneté et le 13è mois, nous avons un projet qui n’a pas abouti cette année mais qui sera en haut de la liste l’an prochain.

 

À lire aussi

Air France

Les résultats viennent de tomber, le groupe Air France dégage un bénéfice net supérieur à...

Air Austral

|

Suite au Conseil de Surveillance du 31 janvier dernier, suivi d’un CSE extraordinaire le 5...

Frenchbee

|

L’année 2024 semble marquer une nouvelle ère pour FBU qui a fait son premier mois...

Air France

Ce 23 février, s’est tenue la 1ère réunion sur le partage de la valeur. Seuls...

Air France

|

Compte rendu du Comité hébergement Long Courrier du mois de février 2024. La lecture complète...

Air France

|

Compte rendu du Comité hébergement MC-CC du mois de février 2024. La lecture complète de...

Air France

Nous avons adressé ce 16 février un courrier à M. Eric Caron Directeur Général Adjoint...

Air France

L’accord NAO a été valablement ratifié. Il s’agit d’un accord « en central », c’est-à-dire...

Air France

|

A la demande du SNPNC un atelier "gestion paie" a été organisé avec l’ensemble des...

Air Austral

|

Il y a des habitudes qui ont la peau dure ! C’est par voie de...