Actualité de votre compagnie

Restez informés

Grève à Air France : le coup de sang des compagnies aériennes françaises

Alors que la grève des pilotes entre dans sa deuxième semaine, les patrons de plusieurs compagnies régulières françaises ont publié une lettre ouverte, dans "Le Monde", où ils estiment notamment que "refuser par peur, conservatisme ou dogmatisme tout nouveau projet affaiblit le pavillon français".

Les jours passent et le conflit social s'enlise à Air France où la grève des pilotes rentre, lundi, dans sa deuxième semaine. Il s'agit d'ores et déjà du plus long mouvement social depuis celui de 1998, qui avait duré dix jours. Pour mémoire, les syndicats sont opposés au projet de développement de la filiale à bas coûts Transavia proposé par la direction, craignant qu'il ne débouche sur un "dumping social" et des "délocalisations" au détriment des emplois français.

Lundi, Air France prévoit d'assurer 41% de ses vols en moyenne, avec un taux de grévistes de 65%, stable par rapport au week-end et quasi inchangé depuis le début du conflit. Certains aéroports sont plus affectés, comme Bordeaux qui prévoit 68% d'annulation, et Lille où aucun vol ne doit être assuré. De son côté, le PDG d’Air France-KLM Alexandre de Juniac a convoqué lundi matin tous les syndicats à une réunion sur le conflit avec les pilotes. « Le président veut s’adresser à toute l’entreprise car il doit bien sentir que la grogne est en train de monter un peu partout », a expliqué Guillaume Schmid, délégué SNPL AF Alpa.

"Discrédit profond et ravageur à la profession de pilote"

Une situation qui exaspère au-delà de la seule direction d'Air France et de ses passagers. Dans une lettre ouverte, publiée ce lundi matin, dans "Le Monde" , les patrons des autres compagnies régulières françaises – Chalair aviation, Corsair International, XL Airways, Aigle Azur et Air Caraïbes – dévoilent leurs points de vue sur ce conflit et font part de leurs inquiétudes.

Estimant que "l'urgence de la situation réclame une mise au point ferme et précise", ils jugent que "la concurrence frontale des compagnies étrangères et pas seulement des « low-cost » (…) tirent parti de l'inadaptation chronique de notre pays, et du retard de productivité de nos entreprises (…) la disparition de près de 60 opérateurs aériens, la quasi-disparition de l'aviation d'affaires française, laissent peu de place à un avenir radieux".

Après avoir dressé ce bilan, ils s'adressent, pour finir, aux pilotes d'Air France, sans jamais les nommer directement : "Refuser par peur, conservatisme ou dogmatisme tout nouveau projet affaiblit le pavillon français (…) La profession de pilote que vous exercez, exige rigueur, discipline, responsabilité et sang-froid (…) Elle n'autorise pas les comportements qui la dévaluent. Le jusqu'au-boutisme apporte un discrédit profond et ravageur à la profession de pilote et plus largement à nos métiers et nos entreprises, mais aussi à notre capacité collective à créer de nouveaux emplois".

Source : lesechos.fr

À lire aussi

participation 2023 : la grande mascarade
Air France

Les résultats viennent de tomber, le groupe Air France dégage un bénéfice net supérieur à...

Air Austral

|

Suite au Conseil de Surveillance du 31 janvier dernier, suivi d’un CSE extraordinaire le 5...

Frenchbee

|

L’année 2024 semble marquer une nouvelle ère pour FBU qui a fait son premier mois...

Air France

Ce 23 février, s’est tenue la 1ère réunion sur le partage de la valeur. Seuls...

Air France

|

Compte rendu du Comité hébergement Long Courrier du mois de février 2024. La lecture complète...

Air France

|

Compte rendu du Comité hébergement MC-CC du mois de février 2024. La lecture complète de...

Air France

Nous avons adressé ce 16 février un courrier à M. Eric Caron Directeur Général Adjoint...

Air France

L’accord NAO a été valablement ratifié. Il s’agit d’un accord « en central », c’est-à-dire...

Air France

|

A la demande du SNPNC un atelier "gestion paie" a été organisé avec l’ensemble des...

Air Austral

|

Il y a des habitudes qui ont la peau dure ! C’est par voie de...