Actualité de votre compagnie

Restez informés

Les îles signent

730-cover-aircal

Les avions d’Air Calédonie peuvent voler à nouveau. A Lifou, les quatre collectifs des usagers, le gouvernement, la province, ainsi que le Sénat coutumier, ont signé, hier, un protocole d’accord de suspension de conflit.

Les avions d’Air Calédonie peuvent voler à nouveau. A Lifou, les quatre collectifs des usagers, le gouvernement, la province, ainsi que le Sénat coutumier, ont signé, hier, un protocole d’accord de suspension de conflit.

Caméscope à la main histoire d’immortaliser la scène, un vieux des Loyauté n’hésite pas à parler « des accords de Lifou », à ranger, selon lui, après « Matignon-Oudinot » et « Nouméa ». Si la joie explique sans doute son commentaire un tantinet emporté, chants, applaudissements et recueillement ont nourri, hier à Lifou, des cérémonies marquant l’arrêt d’un mois de crise autour d’Air Calédonie. Les quatre leaders des collectifs des usagers (Maré, Lifou, Ouvéa, et île des Pins) de la compagnie aérienne ont signé avec le vice-président du gouvernement, Gilbert Tyuienon, et le président de la province des Îles, Neko Hnepeune, un protocole d’accord de suspension de conflit. Les trois grands chefs drehu ont également posé la plume, dont Pascal Sihaze, par ailleurs président du Sénat coutumier qui, de fait, a validé le document au nom de l’institution. Acte hautement symbolique, tous les représentants ont formalisé la démarche dans la case de la grande chefferie de Hnathalo, avant de répéter le geste sur le site de la contestation, à l’aérodrome de Wanaham. Par cet engagement coutumier, indique un homme, « nous, les usagers, nous irons jusqu’au bout ».

Pardon. Le sang a malheureusement été versé, en marge de ce bras de fer. Quatre jeunes ont été tués à Maré, et « la faute revient à nous, tous les grands chefs, a indiqué Pascal Sihaze sous la case. Car le rôle de ces autorités est de « maintenir la paix, la justice et les bonnes relations ». Or, en pays Nengone, les rapports sont « sortis des deux socles, coutumier et religieux. Alors, on vous demande pardon, nous, ceux des Îles et de la Grande Terre », a-t-il dit lors d’une coutume, hier matin, à Hnathalo.
Un lourd travail doit maintenant être accompli. À la signature du protocole d’accord, selon les collectifs, tous les blocages d’aérodromes ont été levés. Et le retour aux anciens tarifs, c’est-à-dire d’avant le plan de redressement de la compagnie, est annoncé. Le point-clé de la grogne, un billet à 10 000 francs, est visé « dans un premier temps, pour les plus démunis, souligne Alexandre Elia, président du collectif des usagers et consommateurs ne Drehu contre la vie chère. Puis « dans un deuxième temps, pour tout le monde », au nom du « développement économique, du rééquilibrage ».

Continuité. Un calendrier est désormais affiché : « On se donne trois mois, jusqu’à la fin octobre, ajoute le représentant de Lifou, pour réorganiser Air Calédonie et la desserte des îles, et apporter des mesures fortes pour qu’Aircal devienne un vrai outil ».
Composés de membres des collectifs, du gouvernement et d’experts, des ateliers doivent se mettre rapidement en place. Le but : œuvrer pour la réalisation des demandes figurant dans le protocole d’accord. La participation aux discussions de hauts fonctionnaires de l’Etat est vivement souhaitée. Et pour cause : l’application d’une continuité territoriale intérieure est voulue.
D’autant que « juridiquement, il n’y a pas d’obstacles, note le président de la province des Loyauté, Neko Hnepeune.  Les conditions de la circulation dans les airs sont posées, à l’aube de l’ouverture des Jeux du Pacifique et de la venue en Nouvelle-Calédonie du président de la République.
Des opposants se sont rapprochés, mais la signature du protocole d’accord définitif est encore loin.
La question du financement ainsi que celle des réformes de la compagnie aérienne agiteront le groupe de salariés comme les collaborateurs extérieurs.
Durant ces trois mois, « on se donne le droit, affirme un usager, de revenir sur le terrain avec les populations pour exprimer le mécontentement ».

 

SOURCE  : http://www.lnc.nc/article/pays/les-iles-signent

À lire aussi

Air France

Les résultats viennent de tomber, le groupe Air France dégage un bénéfice net supérieur à...

Air Austral

|

Suite au Conseil de Surveillance du 31 janvier dernier, suivi d’un CSE extraordinaire le 5...

Frenchbee

|

L’année 2024 semble marquer une nouvelle ère pour FBU qui a fait son premier mois...

Air France

Ce 23 février, s’est tenue la 1ère réunion sur le partage de la valeur. Seuls...

Air France

|

Compte rendu du Comité hébergement Long Courrier du mois de février 2024. La lecture complète...

Air France

|

Compte rendu du Comité hébergement MC-CC du mois de février 2024. La lecture complète de...

Air France

Nous avons adressé ce 16 février un courrier à M. Eric Caron Directeur Général Adjoint...

Air France

L’accord NAO a été valablement ratifié. Il s’agit d’un accord « en central », c’est-à-dire...

Air France

|

A la demande du SNPNC un atelier "gestion paie" a été organisé avec l’ensemble des...

Air Austral

|

Il y a des habitudes qui ont la peau dure ! C’est par voie de...