Actualité de votre compagnie

Restez informés

INFO PRESSE – Aircalin continue son développement en tant que compagnie de désenclavement

1379-cover-jav20130426152025

En partenariat avec Air France sur le tronçon Asie-France, Aircalin propose des vols depuis Nouméa en correspondance vers Paris avec escale à Tokyo-Narita, Osaka et Séoul.

En partenariat avec Air France sur le tronçon Asie-France, Aircalin propose des vols depuis Nouméa en correspondance vers Paris avec escale à Tokyo-Narita, Osaka et Séoul.

Depuis le réaménagement des cabines de ses A330-200 cet hiver, Aircalin continue son évolution avec la principale mission de désenclavement du territoire de Nouvelle-Calédonie.

« En 2013, nous allons nous axer sur le développement des marchés de l’Australie et de la Nouvelle-Zélande », a annoncé Didier Tappero, Directeur général d’Aircalin. À la question du développement de la flotte de la compagnie à plus long terme, le dirigeant n’exclut pas des commandes d’appareils de la famille de monocouloirs remotorisés d'Airbus (A320neo, A321neo). « Pour l’instant, nous restons une petite compagnie et nous envisageons un développement par étape », a tempéré Didier Tappero.

En 2011, Aircalin a transporté 370 000 passagers et 5 200 tonnes de fret et de courrier postal. La compagnie a réalisé un chiffre d’affaires de 16,4 milliards FCP, soit 137,4 millions d’euros. « Aircalin a transporté environ 10 000 passagers supplémentaires sur l’année 2012 par rapport à 2011. Nous nous attendons à une croissance modeste, autour de 3%, du trafic PAX global en 2013 en raison de la stagnation du marché », explique William Le Grand, Directeur commercial d’Aircalin.

Pour son développement, Aircalin a également misé sur le renouvellement des cabines de ses 2 A330-200 l’hiver dernier. Parmi les nouveautés d’aménagement, on note avant tout une diminution du nombre de places, et donc une augmentation d’espace, que ce soit en classe Economique ou Hibiscus, comprenant respectivement 242 au lieu de 245 sièges et 24 au lieu de 26 sièges (full flat bed). Les cabines sont équipées de l’AVOD (système de vidéo à la demande) avec des écrans d’une taille de 9 pouces en classe Economique et de 15 pouces en classe Hibiscus.

Tout comme les textures de l’intérieur des cabines, les uniformes de personnel navigant ont également été revus par la compagnie qui a choisi d’intensifier les tons corail, bleu marine et lagon pour évoquer les couleurs symboliques de la Nouvelle-Calédonie. « Ces rénovations représentent un investissement de près de 19 millions d’euros. Nous pensons amortir cela sur dix ans », précise Didier Tappero.

Contrastant avec les marchés de proximité d’Aircalin qui stagnent actuellement, les vols entre Paris et la Nouvelle-Calédonie ont affiché de fortes évolutions de trafic. En partenariat avec Air France sur le tronçon Asie-France, Aircalin propose des vols depuis Nouméa en correspondance vers Paris avec escale à Tokyo-Narita, Osaka et Séoul. À noter qu'Air France propose jusqu’à 9 vols hebdomadaires entre Paris et la Nouvelle-Calédonie en partenariat avec Aircalin jusqu’à la fin de la saison d’été 2013. L’année dernière, Air France-KLM a vu le nombre de passagers transportés augmenter de 6,3% sur l’axe Paris-Nouméa, ce qui équivaut à 80 000 segments, précise Matthieu Tétaud, Performances Manager Asie Pacifique chez Air France.

Comme en témoigne le passé, la desserte de Nouméa en liaisons régulières est un procédé compliqué à installer de manière pérenne. Les transporteurs, tels qu’AOM, Corsair ou encore Air Austral, ont d’ailleurs tenté l’aventure avant de renoncer sous le poids des coûts d’exploitation faramineux de ce type de lignes.

Si Aircalin est parvenue à s’installer sur ce marché, c’est avant tout en tant que représentante de la région avec un soutien du territoire. « En tant que compagnie régionale, nous avons accès à des appareils en défiscalisation », précise Didier Tappero. C’est donc naturellement que le transporteur s’est vu confier la mission de désenclavement de la Nouvelle-Calédonie au niveau des routes domestiques, mais surtout des lignes long-courriers, indispensables au bon fonctionnement du « caillou », surnom local du territoire. « Les insulaires sont des gens qui voyagent. Ils n’ont souvent pas le choix : même si la distance avec la métropole est importante, voir sa famille au moins une fois par an reste une chose importante pour beaucoup d'entre eux», explique Carole Bednarek, Directrice commerciale et marketing France/Europe d’Aircalin. 

source : http://www.journal-aviation.com/actualites/22663-aircalin-continue-son-developpement-en-tant-que-compagnie-de-desenclavement

À lire aussi

Frenchbee

|

L’année 2024 semble marquer une nouvelle ère pour FBU qui a fait son premier mois...

Air France

Ce 23 février, s’est tenue la 1ère réunion sur le partage de la valeur. Seuls...

Air France

|

Compte rendu du Comité hébergement Long Courrier du mois de février 2024. La lecture complète...

Air France

|

Compte rendu du Comité hébergement MC-CC du mois de février 2024. La lecture complète de...

Air France

Nous avons adressé ce 16 février un courrier à M. Eric Caron Directeur Général Adjoint...

Air France

L’accord NAO a été valablement ratifié. Il s’agit d’un accord « en central », c’est-à-dire...

Air France

|

A la demande du SNPNC un atelier "gestion paie" a été organisé avec l’ensemble des...

Air Austral

|

Il y a des habitudes qui ont la peau dure ! C’est par voie de...

Air Austral

|

Malgré une multitude de relances, plusieurs sujets sont toujours en souffrance ou ne s’améliorent pas...

Air France

|

Voici la check-list SNPNC de janvier 24. Retrouvez ici toutes les infos issues des réunions...