Actualité de votre compagnie

Restez informés

info presse SNPNC – Grande-Bretagne: la moitié des pilotes se sont endormis dans le cockpit

SNPNC

1424-cover-capture_decran_2013-09-28_a_13.41.30

Plus de la moitié des pilotes britanniques (56%) se sont déjà endormis dans le cockpit et près d'un tiers d'entre eux a découvert à son réveil que son copilote dormait également.

Plus de la moitié des pilotes britanniques (56%) se sont déjà endormis dans le cockpit et près d'un tiers d'entre eux a découvert à son réveil que son copilote dormait également.

Selon une enquête publiée vendredi 27 septembre 2013 par l'association britannique des pilotes de ligne, quelque 43% des pilotes estiment aussi que leurs compétences ont été compromises au moins une fois par mois au cours des six derniers mois à cause de la fatigue. Près de la moitié des pilotes (49%) juge que la fatigue est la principale menace pesant sur la sécurité aérienne, un facteur trois fois plus important que toute autre menace, selon un sondage réalisé auprès de 500 pilotes de ligne par l'institut ComRes.

L'enquête est rendue publique alors que deux pilotes d'un Airbus appartenant à une compagnie aérienne britannique se sont endormis pendant un vol le 13 août, selon un rapport de l'Autorité de l'aviation civile au Royaume-Uni. L'un des pilotes a expliqué que lui et son collègue n'avaient eu que cinq heures de sommeil la nuit précédant le vol.

Le sondage réalisé pour l'association des pilotes de ligne (BALPA) est publié avant un vote, lundi, de la commission des transports du parlement européen sur un texte consacré aux temps de travail et repos minimum requis pour le personnel aérien.
BALPA s'oppose à cette nouvelle régulation, affirmant notamment qu'un pilote pourra atterrir 22 heures après s'être réveillé, ce qui correspond à "un niveau de fatigue équivalant à celui ressenti après avoir consommé quatre fois la limite d'alcool autorisée pour voler".

"La fatigue est déjà un défi majeur pour les pilotes, qui sont extrêmement inquiets des nouvelles réglementations de l'UE (…) conduisant à une augmentation des niveaux de fatigue, dont il a été démontré qu'ils représentent un facteur important dans les accidents aériens", a estimé le secrétaire général de BALPA, Jim McAuslan, dans un communiqué.

Dans un document publié vendredi, la Commission européenne a expliqué que le texte étudié lundi prévoyait que le temps d'attente à l'aéroport et le temps de vol ne pouvaient pas excéder 16 heures pour les pilotes, alors qu'actuellement cette période peut aller jusqu'à 26 heures.

source: http://fr.news.yahoo.com/grande-bretagne-moiti%C3%A9-pilotes-endormis-cockpit-140641738.html

À lire aussi

Air France

Les résultats viennent de tomber, le groupe Air France dégage un bénéfice net supérieur à...

Air Austral

|

Suite au Conseil de Surveillance du 31 janvier dernier, suivi d’un CSE extraordinaire le 5...

Frenchbee

|

L’année 2024 semble marquer une nouvelle ère pour FBU qui a fait son premier mois...

Air France

Ce 23 février, s’est tenue la 1ère réunion sur le partage de la valeur. Seuls...

Air France

|

Compte rendu du Comité hébergement Long Courrier du mois de février 2024. La lecture complète...

Air France

|

Compte rendu du Comité hébergement MC-CC du mois de février 2024. La lecture complète de...

Air France

Nous avons adressé ce 16 février un courrier à M. Eric Caron Directeur Général Adjoint...

Air France

L’accord NAO a été valablement ratifié. Il s’agit d’un accord « en central », c’est-à-dire...

Air France

|

A la demande du SNPNC un atelier "gestion paie" a été organisé avec l’ensemble des...

Air Austral

|

Il y a des habitudes qui ont la peau dure ! C’est par voie de...