Actualité de votre compagnie

Restez informés

La nouvelle compagnie charter d’Air France s’appellera Transavia.com France

354-cover-logos_cies_francaises_en_activite_-_transavia_4

Ça se précise. Le projet de compagnie touristique imaginé par Air France sur le modèle de ce que fait en Hollande la filiale de KLM, Transavia, a finalement été accepté par le conseil d'administration de la compagnie.

Ça se précise. Le projet de compagnie touristique imaginé par Air France sur le modèle de ce que fait en Hollande la filiale de KLM, Transavia, a finalement été accepté par le conseil d'administration de la compagnie.

Si le conseil d'administration de Transavia donne à son tour son aval, ce qui est quasiment certain, on verra donc débarquer sur notre marché un nouvel acteur du transport aérien : Transavia.com France. "Le projet, a expliqué Jean-Cyril Spinetta, PDG d'Air France KLM, en marge de la présentation des résultats semestriels du groupe, nécessite un investissement de l'ordre de 20 millions d'euros, essentiellement affecté au loyer des avions". En l'occurrence, une flotte dans un premier temps "d'une dizaine de B737-800" à la fois pour répondre aux demandes des TO d'appareils complets ou de blocs siège. Le modèle implique également que Transavia.com France vendra directement aux particuliers, en direct à travers un site Internet. Le tout, sur des destinations moyen-courriers, "loisir". En gros située autour du bassin méditerranéen, comme au Maroc, en Tunisie, en Italie, ou encore en Espagne. Au passage, le patron d'Air France a précisé qu'il s'agissait d'un "marché en développement, sur lequel il n'y a pas d'acteur majeur en France, mais une multitude de petits acteurs". Ce qui fera sans doute plaisir aux "petits acteurs" en question. En attendant, Air France s'est visiblement déjà placé en ordre de bataille : l'été prochain, la nouvelle filiale (60% AF – 40% Transavia) desservira 9 destinations au départ de Paris – Orly. En 2008, ce nombre sera porté à 16. Toutefois, il faudra faire la preuve que la nouvelle venue est capable d'opérer avec des coûts comparables à ceux que sont prêts à payer les TO et les clients individuels "loisir". Jean-Cyril Spinetta a expliqué que la stratégie de maîtrise des coûts passait entre autres par la distribution en ligne et le positionnement de la compagnie à Orly Sud. Et si le projet a déjà été présenté en comité central d'entreprise, reste encore à voir comment les syndicat – puissant chez AF – vont l'accueillir…

Source : Le Quotidien du Tourisme – Mathieu Garcia – 23 novembre 2006

À lire aussi

Air France

|

Compte rendu du Comité hébergement SNPNC Long Courrier du mois de juillet 2024. Comme toujours,...

Air France

|

Compte rendu SNPNC du Comité hébergement MC-CC du mois de juillet 2024. Rappel : vos...

Air France

Les améliorations applicables au 1er juillet ont été obtenues soit par avenant au Chapitre K...

Air France

Une proposition d’accord insuffisante… Après 4 réunions de négociations, le SNPNC/FO estime que le compte...

Air France

Le PERO Kézako ? Rappel. Le PERO est un Plan d’Épargne Retraite Obligatoire. C’est le...

Air France

POUR une répartition égalitaire. Malgré un front initialement uni pour défendre une répartition uniforme de...

Air France

Un peu d’histoire… La sortie de crise COVID a été marquée par la hausse des...

Vueling

Nous avons enquêté sur la composition du nouveau cappuccino présent à bord. De quoi est...

Air Austral

|

Chers collègues, nous débutons ce Bulletin Syndical avec amertume et déception, reflet de l’état des...

Vueling

|

Il y a quelques jours, nous vous avons envoyé un sondage pour connaitre votre opinion....