SNPNC

C’est bien de tout un arsenal législatif, juridique et opérationnel dont disposent aujourd’hui les compagnies aériennes pour mettre à genoux les PNC européens. Pavillons de complaisance, délocalisation, externalisation des emplois, faux auto entrepreneurs PNC, travail dissimulé, sous-traitance et PNC détachés, tels sont aujourd’hui les « credos » défendus au sein des institutions européennes. Cette politique de l’offre entraine inéluctablement une course au tarif le plus bas avec son lot de rentabilité, productivité, profitabilité et ses conséquences inévitables de réduction des couts, de précarisation des emplois, de perte du pouvoir d’achat et de destruction des acquis sociaux.

Après les FTL, c’est bien un nouveau fléau qui risque de s’abattre sur l’aviation civile européenne avec l’arrivée des pavillons de complaisance et les mêmes effets dévastateurs et désastreux que ceux qui ont détruit l’emploi et les conditions de travail dans le secteur maritime.

Si le rapport d’activité de l’année 2013 présenté à l’UNSA PNC et au SNPNC lors du conseil d’administration de la CRPN affiche un résultat net de l’exercice 2013 en bénéfice de 60 M, il est néanmoins révélateur des difficultés que traverse aujourd’hui le secteur du transport aérien.

Un risque dû aux UV : Les résultats d'une méta-analyse de 19 études qui ont porté sur plus de 266.000 personnes au total indiquent que le risque de mélanome, un cancer de la peau fréquent, est plus de deux fois plus important pour les pilotes, hôtesses et stewards que pour des personnes lambda.

La filiale low cost du groupe, Transavia, devrait ouvrir ses premières bases hors France et Pays-Bas, à Porto, Lisbonne et Munich. Le projet suscite déjà des inquiétudes chez les personnels. C’est une demi-surprise, mais qui devrait faire du bruit. Selon des sources concordantes, Air France-KLM doit dévoiler jeudi soir, à l’issue du conseil d’administration, les premières bases européennes, hors de France et des Pays-Bas, de sa filiale low cost Transavia.

Alexandre de Juniac, le PDG d’Air France-KLM, avait déjà indiqué en juin son intention de développer Transavia sur d’autres marchés européens que la France et la Hollande. Mais la surprise du chef, qui n’en est pas vraiment une pour les principaux représentants du personnel mis dans la confidence, c’est que ces nouvelles bases européennes seront confiées à une nouvelle entité, Transavia Europe, différente des deux Transavia actuelles, française et hollandaise, et qui devrait progressivement chapeauter autant d’entités nationales que Transavia aura de bases. 

Depuis le mois d'octobre, le SNPNC tient une permanence juridique mensuelle dans ses locaux de CDG qu'a Orly. Les entretients peuvent également se tenir à distance par téléphone. Les dates de permanence vous seront communiquées chaque début de mois sur notre site. Prochaine date : le mardi 09 décembre Merci de prendre RDV au secrétariat du SNPNC : 01 49 19 58 20.

Des « Escherichia coli » et des staphylocoques dorés résistants survivent plusieurs jours en cabine. À coup sûr, les hypocondriaques contraints de prendre l'avion vont maudire le Dr Kiril Vaglenov et ses collègues de l'université d'Auburn, en Alabama. Les travaux qu'il a présentés à Boston (États-Unis) cette semaine, lors de la conférence annuelle de la société américaine de microbiologie, montrent que des bactéries résistantes sont capables de survivre plusieurs jours dans les avions. LIRE LA SUITE

Le SNPNC-FO accueille favorablement l’adoption définitive le 26 juin 2014 par le Parlement de la proposition de loi « Savary » relative au détachement de travailleurs et à la lutte contre le travail illégal. LIRE LA SUITE

C'est un coup dur porté au Syndicat des compagnies aériennes autonomes (SCARA). Quatre de ses membres viennent de le quitter pour rejoindre la Fédération nationale de l'aviation marchande (Fnam). Il s'agit d'Air Caraïbes, Corsair International, XL Airways et Aigle Azur. La Fnam est désormais largement majoritaire et revendique la représentation de « plus de 95% du secteur du transport aérien français ». Ce chiffre ne se base pas que sur les compagnies aériennes, mais comprend aussi l'assistance en escale, l'aviation d'affaires, l'aviation légère... LIRE LA SUITE

Depuis la mi-mai, on assiste à une recrudescence du nombre de cas d'ebola en Afrique de l'Ouest. Pierre Formenty, spécialiste de l'OMS, revient sur cette deuxième vague qui inquiète.Un "relâchement" de la mobilisation dans les trois pays d'Afrique de l'Ouest touchés par le virus Ebola a provoqué une "deuxième vague" d'épidémie, marquée par un bond du nombre de morts ces dernières semaines, selon le spécialiste de la maladie à l'Organisation mondiale de la santé (OMS), Pierre Formenty. LIRE LA SUITE