Presse

Les hôtesses et stewards de Transavia sont appelés à la grève les 7 et 8 novembre “contre la course à la précarisation” par le SNPNC-FO (syndicat minoritaire), une première dans la filiale low cost d’Air France, qui sera sans impact, selon la direction.

“Personne n’a jamais fait grève chez Transavia. On n’est pas des fous furieux, on le fait parce que l’on n’a pas le choix, on ne peut pas demander aux plus faibles de faire toujours plus, c’est injuste”, a justifié auprès de l’AFP Grégoire Jacta, délégué du deuxième syndicat, représentant environ 30% des voix dans cette catégorie. Selon la direction interrogée par l’AFP, son appel à la grève n’aura “aucun” impact.

Le SNPNC-FO dénonce, dans un communiqué, un projet de la direction de “supprimer l’augmentation annuelle contractuelle de 2%”, “seule garantie d’évolution” des salaires, ainsi que “divers procédés” pour “amputer la rémunération des hôtesses et stewards en matière d’heures complémentaires et supplémentaires”.

Les hôtesses et stewards de Transavia sont appelés à la grève les 7 et 8 novembre "contre la course à la précarisation" par le SNPNC-FO (syndicat minoritaire), une première dans la filiale low cost d'Air France, qui sera sans impact, selon la direction.

"Personne n'a jamais fait grève chez Transavia. On n'est pas des fous furieux, on le fait parce que l'on n'a pas le choix, on ne peut pas demander aux plus faibles de faire toujours plus, c'est injuste", a justifié auprès de l'AFP Grégoire Jacta, délégué du deuxième syndicat, représentant environ 30% des voix dans cette catégorie. Selon la direction interrogée par l'AFP, son appel à la grève n'aura "aucun" impact. 

Le SNPNC-FO dénonce, dans un communiqué, un projet de la direction de "supprimer l'augmentation annuelle contractuelle de 2%", "seule garantie d'évolution" des salaires, ainsi que "divers procédés" pour "amputer la rémunération des hôtesses et stewards en matière d'heures complémentaires et supplémentaires".

Le SNPNC appelle les hôtesses et stewards à une grève les 7 et 8 novembre pour "lutter contre la course à la précarisation". La direction ne prévoit pas d'impact sur l'exploitation.

Première grève pour Transavia France, la filiale d'Air France et de Transavia Holland, lancée en 2007. Alors qu'Air France est en pleine impasse sociale, Le SNPNC, le deuxième syndicat d'hôtesses et de stewards de la compagnie avec 30% des voix de cette catégorie de personnels, a appelé à la grève les personnels navigants commerciaux (PNC) pour les journées du 7 et 8 novembre afin de lutter "contre la course à la précarisation".

La fréquentation de ses vols vers Lyon, Nice et la Corse a encore progressé en 2015, particulièrement pendant la saison estivale. L'aéroport vole vers de nouveaux records.

En juillet dernier, l'annonce des modalités de fusion entre les trois compagnies aériennes régionales par le groupe Hop! avait laissé un goût amer aux salariés. Au sein des trois antennes, la direction avait identifié un sureffectif de 245 postes, dont une centaine sur le site morlaisien. Marylise Lebranchu, présente en juillet, avait affiché sa détermination et comptait tout faire pour qu'Air France revoie sa copie pour plus d'équité entre les sites.

La compagnie aérienne HOP! Air France rappelle les nouveautés de cet hiver au départ de Rennes, avec des capacités renforcées vers Marseille, Nice et Toulouse.

La filiale régionale de la compagnie nationale française rappelle dans son communiqué du 12 octobre que ces réajustements font suite à la nouvelle offre commerciale lancée en mars dernier : HOP! Air France « a souhaité répondre au mieux à la demande de ses clients en aménageant ses horaires de vols ainsi que l’appareil alloué à chaque ligne » grâce à sa flotte composée d’avions régionaux ATR, CRJ ou Embraer et d’Airbus(entre 48 et 212 sièges). Son offre entre l’aéroport de Rennes-Bretagne et Marseille-Provence sera en augmentation de 6% cet hiver, avec 2 vols quotidiens du lundi au vendredi (départs 6h35 et 17h20, retours 8h35 et 19h20), un vol le samedi et un nouveau vol le dimanche opéré en CRJ700 de 72 sièges (départ 17h20, retour 19h20).

La compagnie aérienne low cost Volotea va ajouter l’été prochain une fréquence hebdomadaire supplémentaire entre Caen et Ajaccio, son offre entre la Normandie et la Corse étant augmentée de +26% par rapport à cette année.

Dans un communiqué du 6 octobre 2015, la spécialiste espagnole du vol pas cher précise qu’elle offrira l’été prochain environ 41 000 sièges entre l’aéroport de Caen-Carpiquet et l’île de Beauté. Ajaccio sera desservie à partir du 26 mars 2016 avec 4 vols par semaine, les mardis, jeudis, samedis et dimanches, soit un vol supplémentaire par rapport à 2015. Volotea reliera Caen à Bastia à compter du 2 avril, avec 2 vols par semaine les samedis et dimanches.

Sophie Gorins, secrétaire générale du syndicat national du personnel navigant commercial d'Air France, est revenu sur l'agression d'un DRH, lundi en marge du CCE de la compagnie. Bourdin Direct est une émission d’information dans laquelle interviennent en direct les acteurs de l’actualité.

 

 

VOIR LA VIDEO RMC

EurECCA exprime sa solidarité envers les PNC d’Air France après l’annonce officielle par la Direction de son intention de supprimer 2900 emplois dont 700 parmi les PNC.

 

Outre Rennes, la low cost Volotea reliera l’aéroport de Marseille-Provence à à Dubrovnik, Naples, Faro et Prague en 2016, passant de deux destinations en 2015 à 7 en 2016.

Volotea lancera 5 nouvelles lignes sans concurrence au départ de l’aéroport Marseille Provence: Rennes comme annoncé dans nos colonnes précédemment, Prague, Dubrovnik, Naples et Faro au Portugal. A compter du 25 mars 2016, Volotea connectera Prague et Marseille avec 2 vols par semaine tous les lundis et jeudis (du 24 juin au 4 septembre) et les lundis et vendredis le reste de l’année.