Presse

Le Bureau d’enquêtes et d’analyses pour la sécurité de l’aviation civile (BEA) a ouvert une enquête sur un « incident grave » qui a eu lieu au Cameroun impliquant un vol d’Air France qui transportait 36 personnes à bord (23 passagers, 3 pilotes et 10 membres du personnel navigant commercial).

A l’occasion du lancement de la marque HOP! Air France à Nice, Air France a présenté ses résultats et ceux de sa filiale régionale HOP! pour l’année 2014 sur la plateforme azuréenne. Ceux-ci sont marqués par une baisse de 13,6% de l’offre de sièges par rapport à l’année précédente. Pour le 1er trimestre 2015, l’heure est à la stabilisation.

Surprenante, cette info émanant de l’ELFAA (European Low Fares Airline Association) : l’Association des compagnies low cost annonce compter désormais dans ses rangs le mastodonte IAG. L’adhésion de British Airways, Iberia et Iberia Express est à effet immédiat. Ah bon, British est une low cost ?

Les compagnies du Golfe créent la zizanie au sein des compagnies classiques européennes. Alors qu'Air France-KLM et Lufthansa poussent depuis des mois Bruxelles à agir contre les distorsions de concurrence dans le transport aérien, en visant en particulier les aides que reçoivent les compagnies du Golfe, Emirates, Etihad et Qatar Airways, de leur Etat actionnaire, IAG, la maison-mère de British Airways, Iberia et Vueling, se désolidarise de cette position.

La compagnie aérienne Air Berlin a suivi l’exemple de British Airways, Iberia et Vueling en quittant l’AEA (Association of European Airlines), pour protester contre la gestion par le lobby européen du « conflit » avec les transporteurs du Golfe persique. Et Alitalia « réfléchit » à sa position.

La maison mère de British Airways et Iberia, International Consolidated Airlines Group (IAG.LN), s'est retirée de l'alliance commerciale des principales compagnies aériennes européennes en raison du conflit croissant concernant la manière de gérer la montée en puissance des transporteurs aériens du Moyen-Orient.

UN GRAND MERCI A TOUS LES PNC QUI ONT SOUTENU NOTRE LISTE COMMUNE ! : Vous avez été plus de 45 % à nous donner vos voix, faisant de l’Intersyndicale PNC la première force syndicale. Au-delà de la confiance que vous avez accordée à l’Intersyndicale PNC, vous avez approuvé notre choix d’une liste commune à l’heure où la multiplication des syndicats aurait pu conduire à un affaiblissement considérable de notre rapport de force face à une Direction jusqu’au-boutiste et à un PDG qui  ne cache plus sa volonté d’attaquer nos acquis sociaux.

La compagnie aérienne low cost scandinave Norwegian Air Shuttle a fait part de son intention de mettre en place une nouvelle base long-courrier à Paris Orly.

Alors que la Direction générale de l’aviation civile (DGAC) vient de demander aux compagnies aériennes françaises de mettre en œuvre les dernières recommandations de l’AESA préconisant deux personnes  autorisées en permanence dans le cockpit, le Syndicat national des pilotes de ligne SNPL France Alpa s’inquiète de cette décision « pas suffisamment évaluée » et prise « dans la précipitation ».

Comment le Premier ministre et le ministre de l’Économie peuvent-ils, à l’unisson, soutenir le PDG de tous les échecs pour Air France ? Pour certains, cette nomination est synonyme de vengeance du Gouvernement contre des pilotes qui lui ont fait perdre beaucoup d’argent. Pour d’autres, l’État pressentirait un échec futur dans le redressement des comptes du groupe et garderait Alexandre de Juniac pour tout lui mettre sur le dos. D’autres se demandent finalement où sont passés dans tout ça les intérêts du groupe et de son personnel.