Presse

Le secteur européen des transports risque d'être pénalisé par les lourdeurs administratives et l'inefficacité du marché, selon une étude du Parlement européen.

CityJet’s parent company has sold VLM, the regional carrier bought by the Irish airline eight years ago, to its management who want to re-establish the business as an independent operator.

Belgian carrier VLM is to become the first European Union operator of the Sukhoi Superjet 100following a deal with Ilyushin Finance to lease two of the regional aircraft.

Entre septembre 2013 et septembre 2014, Air Austral a transporté sur ses vols entre Paris et La Réunion 458 534 passagers, ce qui représente 36,88% du trafic passager sur cette liaison.

La compagnie aérienne low cost Transavia France invite ses passagers à faire un break à Marrakech, Essaouira,Agadir ou Oujda, avec des promotions à partir de 55 euros TTC l’aller simple au départ de Paris-Orly Sud,Nantes et Lyon.

Jusqu’au 10 novembre 2014 à 9h59, la filiale d’Air France spécialisée dans le vol pas cher propose à ses clients de découvrir les quatre villes marocaines, « entre authenticité et traditions marocaines, paradis des surfeurs et farniente, même pendant la saison hivernale ».

Aigle Azur a présenté lors d'un conférence de presse à Paris, sa stratégie pour un retour à l'équilibre. Les résultats présentés par Aigle Azur pour un exercice clos au 31 mars 2014, se sont soldés par une perte de 7,6 millions d'euros pour un chiffre d'affaire de 327 millions d'euros. 

Chargé par le gouvernement de présider un groupe de travail sur la compétitivité du transport aérien, Bruno Le Roux,  Président du Groupe socialiste à l’Assemblée, a remis le 3 novembre dernier à Manuel Valls un rapport présentant les conclusions du groupe de travail ainsi qu’un certain nombre de propositions pour redynamiser le transport aérien français. Le rapport qualifie le transport aérien de « secteur en danger » en relevant notamment qu’alors que le trafic de passagers touchant la France a progressé de 41 % entre 2003 et 2013, « la part du pavillon français est passée de 54,3 % à 45,6 % dans le même temps ». Et que le hub de Paris a perdu des parts de marché sur le trafic de correspondances.

Réorganisation de la maintenance chez Hop! BritAir et réduction de l'effectif de son centre de formation Icare : au sein de la compagnie aérienne morlaisienne, l'heure est à la réduction des coûts. La direction se dit optimiste, mais les syndicats, un peu moins, à propos de l'avenir de la compagnie morlaisienne Hop! BritAir (*). Un avenir qui a été évoqué jeudi lors d'une séance marathon du comité d'entreprise (CE), laquelle s'est tenue au siège de la compagnie, à Morlaix. Le projet de regroupement des unités de maintenance des trois compagnies régionales a ainsi été évoqué.

Trois syndicats de HOP!, filiale régionale d'Air France, ont exprimé mercredi leur désaccord avec les syndicats de la compagnie historique appelant à la grève à compter de lundi prochain.

Dans un communiqué, le SNPL Regional, SNPL Airlinair et InterPNT Brit Air, rappellent qu'ils « font partie de l'équation » et « sauront aussi défendre leur périmètre et leurs emplois, leur croissance et leur savoir-faire ».

Les sections du SNPL marquent ainsi leurs distances avec leur puissante organisation-soeur, le SNPL AF Alpa, premier syndicat de pilotes à Air France, qui a déposé un préavis du 15 au 22 septembre.

Après les restructurations, voici que sonne l’heure du renouvellement pour la compagnie réunionnaise Air Austral, qui entend bien moderniser son image et ses produits.

Nouvelle identité, nouveaux produits de bord. Après avoir subi une restructuration pendant deux ans, la compagnie réunionnaise Air Austral s’attaque maintenant à moderniser son image et à revoir dans le même temps sa gamme de produits. « Le retour à l’équilibre était essentiel avant toute autre décision, notamment le travail de l’image », indique Jean Marc Grazzini, Senior Vice-Président ventes et marketing. Air Austral est maintenant à l’équilibre avec un bénéfice net de 8,4 millions d’euros pour son résultat d’exploitation 2013-2014. « Un redressement remarquable alors que nous perdions encore 27,1 millions d’euros sur l’exercice précédent. Pour l’année en cours, nous continuons d’être prudents et devrions dégager de nouveau un bénéfice, même s’il est inférieur à 2013/14 », avance Marie Joseph Malé, PDG d’Air Austral venu à Paris pour dévoiler la nouvelle image de la compagnie.